Mgr Cattenoz : Témoigner publiquement

Posté par religieux le 4 mars 2010

Mgr Cattenoz : Témoigner publiquement

Il est également important selon nous que les catholiques témoignent publiquement d’une manière ou d’une autre de leur respect des décisions de l’Église et du pape, et donc de leur fidélité et leur communion avec Mgr Jean-Pierre Cattenoz, en informant explicitement toute autorité ecclésiale compétente (archevêque de Marseille, président de la Conférence des évêques, nonce à Paris, Vatican…) de la confiance qu’ils mettent dans leur archevêque, tout en précisant qu’ils ne le reconnaissent nullement dans les caricatures outrancières qui ont pu être exprimées à son sujet, tout en dénonçant les calomnies mensongères à son égard.

Au delà du diocèse, nous nous adressons également à tous les fidèles, religieux, prêtres, évêques… qui en France ou ailleurs, reconnaissent depuis plusieurs années en la parole de notre archevêque une parole forte et libre, pertinente et parfois prophétique (enseignement catholique, voyance et occultisme, évangélisation, vocations dans leur diversité, …), digne des apôtres qui, à la suite de saint Paul, fuient la langue de buis, et parlent « à temps et contretemps » pour le service de la Vérité, de l’Église et de l’Évangélisation : il est important de soutenir Mgr Cattenoz et d’exprimer aux responsables de l’Église la grâce particulière qu’il apporte à l’Église de France, l’espoir même qu’il suscite chez beaucoup au sein du Peuple de Dieu d’une nouvelle génération d’évêques osant — avec d’autres bien sûr — poser clairement de bonnes questions, dresser des diagnostics sans concession et fixer des orientations missionnaires fort pertinentes. Naturellement, toutes ces prises de position peuvent occasionner des débats, à la fois sur le fond et sur leur mise en œuvre concrète, ce qui est toujours fort utile.

Que chacun de nous médite cette crise diocésaine incroyable mais très révélatrice d’une situation ecclésiale et pastorale française en profond bouleversement et mutation douloureuse pour un service sans doute moins convenu et mondain de l’Évangile, et une annonce plus explicite et plus libre, qui se joue des modes et du « politiquement correct », qui prend acte que l’Église catholique doit retrouver sa grâce d’aiguillon, de prophète et de témoin de la Vérité, de parole « à temps et contretemps ».

Tout ceci nourrira sans doute notre prière et notre intercession en ce carême pour l’Église de France et le diocèse d’Avignon : nous saisissons combien le combat spirituel et pastoral pour le renouveau de l’Église et de la mission peut être immense, jusqu’à fourvoyer si gravement certains laïcs (pourtant sans doute généreux par ailleurs dans leurs divers engagements) ou certains prêtres (dont par ailleurs beaucoup savent ou ont su être de bons pasteurs, missionnaires, dévoués…) et ainsi blesser si profondément un diocèse et la communion ecclésiale.

Réjouissons-nous que l’Église catholique n’ait jamais été une démocratie, mais bien un peuple de Dieu conduit par l’Esprit et gouvernée par des ministres ordonnés au travers de la succession apostolique, et en communion universelle avec le siège de Pierre à Rome.

site de soutien à Mgr Cattenoz : cliquez ici

 

UNION DES EVANGELISTES INTE... |
bornagain |
وَلْ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | EL CORAN WA EL SUNNA
| alliancewicca
| bienvrnue dans mon blog