HUMANAE SALUTIS

Posté par religieux le 14 juillet 2009

BULLE «HUMANAE SALUTIS» DE JEAN XXIII
 POUR LA CONVOCATION DU CONCILE OECUMENIQUE VATICAN II

 Vatican, 25 décembre 1961


    Fascicule de parchemins, 400×285 mm, 9 ff., reliure de parchemin; sur la couverture : Concilium Oecumenicum Vaticanum II indicitur. Le document «in forma libelli» porte la bulle de plomb apposée par un lac de soie, blanc et jaune, de taille plus modeste que les précédents (Ø 35 mm).
  ASV, Instr. Misc., 7934, ff. 1v‑2r

   On ne doute pas que le Concile Vatican II (1961-1965), auquel est identifié le pontificat de Jean XXIII, a profondément marqué la vie de l’Eglise du XXe siècle, et encore aujourd’hui. A la différence des précédents conciles, réunis pour mener un combat nécessaire face à ce que l’on ne pouvait voir se poursuivre au sein de l’Eglise (schismes, hérésies, déviations, etc.), le concile souhaité courageusement par le pape Roncalli naissait de sa conception de l’Eglise, une réalité vivante et en devenir, témoignage prophétique du monde. La vision ecclésiologique du «papa buono», déjà dans ses années d’épiscopat, affirmait l’urgence de ramener l’Eglise de notre temps à la pureté évangélique, afin de faire sortir le catholicisme, et même le christianisme dans son ensemble (d’où la convocation à Rome et au concile d’«observateurs» laïcs et de représentants des Eglises chrétiennes séparées), par un engagement et un effort commun, d’une longue période de l’Histoire qui apparaissait au pape prophétique Roncalli désormais révolue et sans d’avenir. Progressivement, Jean XXIII en arriva à l’idée d’un concile oecuménique, certainement inattendu et pas toujours apprécié de la Curie romaine, l’entreprise apparaissant à plusieurs comme désespérée ou risquée; mais la foi robuste du pape parvint à la rendre effective et féconde.

   La matrice théologique de la profession giovanienne est exprimée dans le préambule de la bulle de convocation, une forte croyance en la présence du Christ dans son Eglise, et un optimisme évangélique (partie droite, à partir de la quinzième ligne : Humanae salutis reparator Christus Iesus, qui, antequam in caelum ascenderet a se electis Apostolis mandatum dedit, ut Evangelii lumen gentibus universis inferrent, iisdem pariter, ut credito ipsis muneri auctoritatem et firmamentum adderet, illud   prolixe  pollicitus est: «Ecce ego vobiscum sum omnibus diebus usque ad consummationem saeculi»). La bulle porte la rota, la souscription autographique du pontife (Ego Ioannes Catholicae Ecclesiae episcopus) et les signatures de 62 cardinaux, parmi lesquelles celle du cardinal Montini, successeur du pape Giovanni (ff. 6r‑9v).

   Dans la partie gauche du document, quelques décorations didascaliennes : dans un rectangles divisé en quartiers, des rameaux d’olivier, de blé et des rinceaux, les symboles des quatre évangélistes sur les côtés, les armes du pape au centre. Autour du motif, à partir de la marge de gauche, les noms des précédents conciles oecuméniques.

HUMANAE SALUTIS dans HUMANAE SALUTIS 1961

 

notre boutique : http://la-boutique-des-chretiens.com

Publié dans HUMANAE SALUTIS | Commentaires fermés

 

UNION DES EVANGELISTES INTE... |
bornagain |
وَلْ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | EL CORAN WA EL SUNNA
| alliancewicca
| bienvrnue dans mon blog